Press Releases | Visa

Les Français sont prêts à retourner en magasin mais n’oublient pas pour autant l’e-commerce

20/05/2021

Paris, 20 mai 2021 – Une récente étude1 menée par Visa révèle l’état d’esprit et les comportements d’achat des Français à l’heure de la réouverture des magasins dits « non essentiels ». Des tendances de consommation se dessinent qui concilient magasin physique et e-commerce.

L’attrait pour les achats en magasin ne se dément pas et les habitudes de consommation deviennent hybrides 

L’ensemble des commerces va pouvoir de nouveau accueillir les clients en magasin, après de nombreuses semaines de fermeture. Et les Français ne cachent pas leur enthousiasme à l’idée de pouvoir revenir dans leurs boutiques préférées : près d’un Français sur trois (32%) déclarent prévoir de faire des achats dans un magasin dit « non essentiel » dans les jours suivants la réouverture

Mais l’essor du e-commerce bouleverse durablement les habitudes de consommation et instaure de nouveaux réflexes d’achat. Les Français semblent privilégier la complémentarité qu’offre le commerce physique et en ligne : 71% d’entre eux déclarent vouloir utiliser les deux canaux. Consommateurs avertis, les Français n’hésitent plus désormais à comparer les offres proposées en ligne et en magasin durant leurs achats. Lors de leur passage en magasin, 2/3 des Français (65%) déclarent désormais vérifier en ligne si un prix plus attractif est proposé et 7 clients sur 10 (69%) vérifient les avis postés sur un article pendant leurs achats.

“Durant cette année écoulée, consommateurs et commerçants se sont massivement tournés vers le digital et de nouvelles habitudes de consommations se sont démocratisées. Mais l’enthousiasme dont font preuve les Français pour la réouverture des magasins dits “non essentiels” illustre le persistant attrait du magasin physique. La frontière entre la boutique en ligne et le magasin physique s’estompe pour laisser la place à une expérience client multicanale qui navigue aisément entre ces modes d’achat” déclare Romain Boisson, Directeur Général France, Visa.

« Le premier confinement nous a forcé à sortir de notre zone de confort en digitalisant notre activité. Visa et PayPlug nous ont aidé à créer facilement et rapidement notre site internet, afin de maintenir un niveau d’activité correct. Cette expérience s’est révélée très positive car nous avons pu fidéliser et élargir notre clientèle. Nous attendons avec impatience la réouverture de notre concept-store mais nous n’oublions pas pour autant notre boutique en ligne ! Nous continuerons de proposer ces deux canaux de vente pour toucher une clientèle plus large et assurer notre résilience économique » explique Céline Férard, gérante du concept-store ‘En voiture Simone’ à Tarbes.

« Pendant le confinement, nous nous sommes adaptés pour ouvrir 7 jours sur 7, proposer une plateforme de click and collect et un système de livraison grâce au partenariat de Visa et Deliveroo. Ces services nous ont permis de toucher de nouveaux clients. Pour préparer la réouverture de nos restaurants, nous avons réalisé des aménagements en extérieur pour respecter les règles de distanciation sociale et accueillir nos clients en toute sécurité. » explique Matthieu Patard, gérant du restaurant ‘Voyou Burger’ à Nancy.

Des nouveaux usages de paiement

Qu’il s’agisse d’achats en ligne ou en magasin, Visa offre la sécurité nécessaire pour payer et être payé en toute confiance, de manière simple et rapide. Mobile, en ligne ou sans contact, il y a un moyen de paiement pour chaque situation avec Visa.

Début avril 2021, Visa a annoncé avoir traité le milliard de paiements sans contacts supplémentaires 2. L’essor de ce type de paiement a été une tendance clé pendant la pandémie et en France et en Allemagne, le nombre de transactions sans contact a augmenté respectivement de deux tiers et de près de la moitié par rapport à l'année précédente2. Simple commodité avant la crise sanitaire, les paiements sans contact sont depuis devenus une nécessité pour les consommateurs et les commerçants. Une autre étude de Visa 3 montre que deux tiers (65%) des consommateurs dans le monde préféreraient utiliser les paiements sans contact autant, voire plus, qu'ils ne le font actuellement.

L’engouement pour l’e-commerce est également en hausse dans toute l'Europe, puisque plus de 15 pays ont connu une augmentation de 40% ou plus des transactions en e-commerce en décembre 2020 par rapport à l'année précédente 2.

Dans les magasins de l’Hexagone, le paiement mobile, avec son smartphone par exemple, permet de régler ses achats en sans contact, même au-delà de 50€. Reconnaissance faciale, empreinte digitale… les méthodes d’authentification biométrique assurent que seul le titulaire de la carte peut débloquer un paiement mobile.

1Méthodologie de l’étude: étude Visa auprès de la communauté ‘Visa Connect Online’ regroupant des consommateurs/trices français (≤100 répondants). Etude conduite par Visa entre le 26 Avril et le 4 Mai 2021.

2VisaNet data

3 Visa Back to Business Study 2021