Press Releases | Visa

VISA EUROPE | alerte PRESSE- Save the Children

18/09/2015

Notre continent fait face à la plus grave crise migratoire depuis les grands déplacements de population de l’après-guerre. Son ampleur est inédite à notre époque et elle continue d’évoluer. C’est un moment structurant pour l’Europe, qui requiert une réponse exceptionnelle.

Visa Europe a confirmé le don d’1 million de Livres Sterling, soit près d’1,4 million d’euros, à la campagne exceptionnelle d’aide aux enfants réfugiés de l’association Save the Children.

Fiona Wilkinson, Directrice de la communication de Visa Europe, précise : « Visa Europe a toujours soutenu de grandes causes et nos collaborateurs se sont toujours engagés que ce soit dans la collecte de fonds et dans le don de leur propre temps. »

« Mais la gravité sans précédent de cette crise, aux portes de chez nous, requiert une réponse exceptionnelle. Tous les pays européens sont concernés et nous devons tous nous impliquer. »

« C’est pourquoi le Conseil d'administration de Visa Europe a décidé de faire don d’1 million de Livres Sterling pour soutenir la campagne « Child Refugee Crisis Appeal » de l’association Save the Children, car celle-ci est en ligne avec notre vision et nos actions en faveur de l’intégration des jeunes. Notre don permettra à Save the Children de se mobiliser rapidement, d’attribuer les ressources adéquates et de démultiplier leurs actions là où elles sont les plus nécessaires pour aider les enfants touchés par cette crise. Nous espérons que d’autres entreprises répondront également à l’appel. »

Ce don exceptionnel vient compléter les activités existantes de collecte de fonds des salariés de Visa Europe et de l’entreprise elle-même au profit de Save the Children, dont Visa Europe est déjà le partenaire-donateur.

Save the Children agit, depuis des décennies, pour alléger la souffrance des enfants en difficulté. L’association s’engage tout au long du parcours des réfugiés, dans les pays en guerre qu’ils fuient ainsi que dans les pays de transit, comme la Turquie, l’Egypte ou l’Italie, s’assurant que les enfants sont protégés partout où c’est possible. Elle travaille également dans des pays comme la Serbie, la Grèce ou l’Allemagne, cherchant à s’assurer que ces enfants comprennent bien leurs droits et ont un accès aux soins et de l’assistance.