Press Releases | Visa

Respect du droit d'auteur et des droits voisins : Visa Europe annonce sa participation au Comité de suivi des bonnes pratiques mis en place par le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère des Finances et des Comptes publics

10/09/2015

Paris, le 10 septembre 2015. Dans le cadre de son engagement pour la lutte contre les activités illégales en ligne, Visa Europe participera au Comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d’auteur et des droits voisins mis en place par Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, et Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes Publics. En tant que système de paiement européen leader, Visa Europe est déjà très impliqué dans de nombreuses initiatives visant à protéger les citoyens connectés.

L’initiative du Gouvernement français doit s’inscrire dans une démarche européenne

Visa Europe s’associe au plan d’action du Gouvernement français porté par Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, et par Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics, en participant au Comité de suivi des bonnes pratiques. Cette démarche s’inscrit dans la lignée du soutien que Visa Europe a toujours apporté aux autorités publiques dans leur lutte contre les plateformes illégales que ce soit dans le secteur des jeux en ligne, de la pharmacie en ligne ou encore de la vidéo à la demande.

Visa Europe considère que cette initiative nationale s’inscrit dans le cadre européen du Digital Single Market qui comporte un volet sur la protection des droits en ligne. Le Comité français doit servir de pilote à une initiative européenne.

Un acteur responsable dans les systèmes de paiement

En tant qu’entreprise responsable, partenaire fondateur de CEOP, The Child Exploitation and Online Protection Centre, et membre de l’European Financial Coalition against Commercial Sexual Exploitation of Children Visa Europe encourage toutes les initiatives visant à réunir les acteurs publics, associatifs et privés contre des pratiques agissant au détriment de la protection des consommateurs sur Internet, notamment les plus jeunes d’entre eux.