Press Releases | Visa

Vêtements et accessoires connectés : Visa Europe imagine l’avenir du paiement, en partenariat avec Central Saint Martins

25/09/2015

Press Release Image

Londres, 25 septembre 2015 - Manipuler numériquement sa monnaie, classer les paiements effectués d’un simple geste de la main ou intégrer la mode, les médias sociaux et les paiements dans une broche : voilà trois des concepts proposés pour le design du paiement « prêt à porter », issus d’un projet mené en partenariat entre Visa Europe, le premier fournisseur européen de services de paiement, et Central Saint Martins, le centre d’art et de design londonien de renommée mondiale.

Visa a mis au défi cinq jeunes designers de Central Saint Martins, étudiants ou jeunes diplômés de Maîtrise de Design industriel, d’explorer les nouveaux horizons d’un commerce plus fluide et d’imaginer la forme et la fonctionnalité des terminaux de paiement « prêts à porter » en 2020. Les concepts proposés devaient être spécifiquement orientés vers les paiements, tout en remettant en cause les normes actuelles que les constructeurs appliquent aux accessoires « prêts-à-porter ».

A l’occasion du Visa Europe Partner Forum de Londres mercredi dernier, trois concepts de design co-créés ont été révélés. Il s’agit de la dernière illustration en date du rôle moteur de l’innovation collaborative dans l’évolution accélérée des usages de paiement.

Commentant le projet, Nick Mackie, Directeur du paiement sans contact à Visa Europe, note : « Chez Visa, nous pensons que la technologie sans contact se généralisera dans de nombreux accessoires « prêts-à-porter » d’ici 2020. Il n’y a d’ailleurs aucune raison que la fonction de paiement sur un accessoire « prêt-à-porter » ne soit pas aussi omniprésente que le réveil sur les montres à quartz ! »

« L’expertise de Visa Europe dans le développement de solutions innovantes de paiement, combinée aux compétences de Central Saint Martins dans le domaine du design anthropocentrique, constitue l’alliance parfaite des talents et des savoir-faire pour explorer les opportunités dans le domaine des accessoires « prêts-à-porter » et pour développer des concepts forts que les gens voudront vraiment expérimenter. »

« Alors que la numérisation des paiements poursuit son cours, les usages sans contact s’étendent rapidement des cartes à d’autres terminaux. Les Européens sont d’ailleurs parmi les premiers à adopter ces nouvelles technologies. Nous voyons un énorme potentiel dans l’univers du paiement par accessoire « prêt-à-porter », qui gagne rapidement du terrain, notamment auprès des technophiles de la Génération Y. Les « wearables » renforcent encore tous les avantages du paiement sans contact : rapidité, praticité et simplicité. »

Nick Rhodes, Directeur du programme Product Ceramic & Industrial Design à Central Saint Martins, ajoute : « Cette belle collaboration avec Visa Europe révèle non seulement l’énorme potentiel du paiement sans contact par terminal « prêts-à-porter », mais aussi de fantastiques perspectives technologiques ; souvent dans des interactions quotidiennes tellement routinières que nous avons tendance à ne plus les remarquer. »

« Notre tâche principale devient donc d’identifier les opportunités créatives qui peuvent satisfaire, par la technologie, les besoins et les attentes de l’utilisateur, et de les articuler par un design attractif, source à la fois d’utilité et de plaisir. »

« Notre collaboration avec Visa Europe a donné à nos étudiants et à nos jeunes diplômés une opportunité exceptionnelle de travailler avec le leader du secteur du paiement, leur apportant une nouvelle perspective sur l’avenir du paiement par objet prêt-à-porter. »

Le projet fait suite à l’annonce de Visa sur la généralisation, d’ici 2019, de terminaux compatibles avec la technologie sans contact dans tous les points de vente européens, pour répondre à la demande croissante de fluidité lors du passage en caisse.

Accompagnant la numérisation croissante du paiement, Visa continue de protéger les consommateurs des risques de fraude, quel que soit le moyen de paiement utilisé. Les paiements sans contact sécurisés par carte bancaire EMV sont encore améliorés par des innovations telles que le service de « tokénisation » de Visa, qui permet de payer avec n’importe quel terminal électronique.

Informations complémentaires

À propos des concepts de design 

Les concepts de design présentés sont une source d’inspiration, d’idées et d’échanges sur l’avenir du paiement par terminal prêt-à-porter ; ils n’ont pas vocation à être commercialisés à grande échelle.

« Small Change »

La solution Small Change prend toute sa place en cette période de transition entre l’argent liquide et l’argent numérique, en particulier pour les petites sommes. Elle vise à faciliter l’abandon des pièces en permettant à tout un chacun de stocker sa petite monnaie dans un accessoire prêt-à-porter, tout en conservant le caractère tangible auquel nous sommes habitués après des millénaires d’utilisation de l’argent liquide. Un écran à encre électronique affiche le montant disponible sur le compte de l’utilisateur et peut être personnalisé en fonction des usages, par exemple avec un design adapté aux enfants lorsque ceux-ci souhaitent stocker leur argent de poche.

La vidéo du concept de design : 

« Budgeteer »

Budgeteer est un terminal de paiement à porter au poignet qui permet à son utilisateur d’organiser et de budgétiser ses dépenses en point de vente, en toute simplicité et par un simple mouvement de la main.

En faisant trois gestes simples et intuitifs, l’utilisateur peut catégoriser ses paiements en trois catégories (travail, personnel, maison), qui sont surlignées de différentes couleurs sur son relevé de compte en ligne. L’esthétique du terminal est construite autour des circuits électroniques visibles : c’est la mécanique même de l’appareil qui en fait la beauté.

La vidéo du concept de design :

« Thread »

Thread est une broche inspirée de l’univers de la mode qui fait la passerelle entre le soi en ligne et le soi en chair et en os, grâce à une application Bluetooth de réalité augmentée. Elle fait des fashionistas anonymes des ambassadeurs de marque identifiables. La broche a été conçue pour être distribuée avec les produits de certaines marques ou de certaines enseignes : son esthétique peut être déclinée pour refléter un certain univers de marque. Un scanner d’empreintes digitales assure la sécurité des paiements grâce à un système d’authentification biométrique aussi sophistiqué que minuscule.

En dehors du magasin, les consommateurs portant la broche peuvent se repérer mutuellement grâce à la camera de leurs smartphones, voir les achats de l’autre et les noter. Une accumulation de notes positives sur un vêtement ou un accessoire se traduit par des avantages (réductions, événements VIP, ventes privées…) offertes au porteur par la marque elle-même, ce qui crée une relation personnalisée entre le porteur et ses marques préférées. Thread est donc une interprétation innovante de la carte de fidélité classique délivrée par les enseignes ou les marques.

La vidéo du concept de design 


Les designers

Les trois concepts de design pour paiement « prêts-à-porter » ont été développés par Gareth Ladley et Marta Monge (diplômés en 2015 du Master de Design industriel de la Central Saint Martins) et par Marina Mellado, Maxime Moreaux et Bronka de Sage (étudiants du même programme), sous la direction artistique de Silas Grant, designer praticien et universitaire à la Central Saint Martins.

À propos de Central St Martins

La faculté d’Art et de design de Central Saint Martins est reconnue mondialement pour l’énergie créative de ses étudiants, de ses collaborateurs et de ses diplômés, avec une réputation exceptionnelle pour l’enseignement supérieur et la recherche à tous les niveaux dans les domaines des beaux-arts, du design et des arts du spectacle. Le célèbre campus londonien de « CSM », dans le quartier central de Kings Cross, crée des opportunités de collaboration créative et fournit à ses étudiants un environnement social et culturel hors du commun.

En 2013 UAL - Central Saint Martins a reçu le prix de l’anniversaire de la reine (Queen’s Anniversary Prize) pour un design industriel et de produit contribuant à la vitalité de l’économie créative : la distinction britannique la plus élevée dans le domaine de l’enseignement.

Central Saint Martin compte parmi ses anciens élèves Alan Aldridge, David Carter, Hussein Chalayan, Terence Conran, Michael Fassbender, Colin Firth, Antony Gormley, Tom Hardy, Dylan Jones, Isaac Julien, Christopher Kane, Stella McCartney, Alexander McQueen, Bill Moggridge, Raqib Shaw, Yinka Shonibare, Joe Wright.

CSM fait partie de l’University of the Arts London, un centre international innovant d’enseignement et de recherche dans les domaines des beaux arts, du design, de la mode, de la communication et des arts du spectacle. L’université comprend six facultés : Camberwell College of Arts, Central Saint Martins, Chelsea College of Art and Design, London College of Communication, London College of Fashion et Wimbledon College of Art.

www.arts.ac.uk/csm

www.facebook.com/centralsaintmartins

Twitter – @csm_news

Instagram - @csm_news