Innovation

Visa et PayPlug s’associent pour accompagner la digitalisation des PME

Colonne vertébrale de l’économie française, les TPE et PME ont été frappées de plein fouet par la crise de la Covid-19.

a merchant using a tablet

La fermeture des frontières, mais aussi de bon nombre de magasins physiques, a mis en exergue le rôle central des petites entreprises et des commerces de proximité au sein de notre économie, tout en révélant du même coup leur fragilité économique.

De nouveaux comportements d’achat se sont désormais installés dans le quotidien des Français : vente par téléphone, essor du Click&Collect et de la vente en ligne, consommation de produits locaux et français, utilisation massive du paiement sans contact… Preuve en est, 74% des Français privilégient désormais ce moyen de paiement [1].

 

La digitalisation des TPE et PME : une nécessaire démocratisation

Afin de faire face aux conséquences de la crise et pour survivre économiquement, les TPE et PME ont eu besoin de se digitaliser : « Nous avons ouvert notre premier magasin de décoration M-Maison&Décoration en novembre dernier. Le confinement nous a fait prendre conscience qu’un magasin physique n’était pas suffisant pour fidéliser nos clients, renforcer notre notoriété et assurer notre viabilité économique. La crise sanitaire nous a incité à franchir le pas et concrétiser notre transformation digitale » explique Elisabeth, commerçante à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine)

 

Un partenariat pour lever les verrous technologiques et financiers

Pour aider ces entreprises à faire face aux difficultés qu’elles ont pu rencontrer, Visa et PayPlug ont noué un partenariat pour apporter leur savoir-faire et leurs technologies aux petites entreprises. Le principe de ce partenariat ? Permettre aux PME et TPE de lancer leur site e-commerce en 24h grâce à un accompagnement financier et technologique. Face aux géants du web, il est parfois difficile pour les PME et TPE de se faire connaître et d’exister en ligne. Pourtant, il est essentiel que ces deux typologies d’acteurs puissent co-exister. « Ce partenariat permet de lever les dernières barrières technologiques auxquelles les commerçants peuvent faire face, grâce à des outils clé en main pour créer son leur site. Il permet également de soulager les TPE et PME, pour qui l’aspect financier peut constituer un obstacle, en prenant en charge les frais de  création de leur site ecommerce. Ce changement est désormais une nécessité pour elles », résume Antoine Grimaud, CEO de PayPlug. « La notoriété de Visa, la puissance de son réseau et son expertise en matière de commerce numérique ont été un réel atout pour ce partenariat », ajoute-t-il.

 

Vers une digitalisation pérenne des petits commerces ?

Selon Antoine Grimaud, la crise a agi comme un accélérateur de la digitalisation et de la transformation des habitudes d’achats : un consommateur sur deux fait plus d’achat en ligne qu’avant la crise[2].  « Il n’y a pas vocation à revenir en arrière. Les commerçants et entrepreneurs avaient bien souvent un projet d’e-commerce en tête mais ne prenaient pas le temps de le mettre en place, faute de temps ou de moyens. La digitalisation de leur activité était donc toujours remise à plus tard. La crise les a obligés à concrétiser cette ambition » explique-t-il. De plus, la multiplication des canaux de ventes offre un modèle économique vertueux : outre une notoriété grandissante, elle permet aux entrepreneurs d’être plus résilients pour affronter les prochains soubresauts de cette crise et les aléas de leur activité.

« Alors que j’étais peu à l’aise avec les outils digitaux, Visa et PayPlug m’ont accompagnée pour développer l’e-commerce. Je peux désormais élargir ma clientèle et vendre mes boucles d’oreille dans toute la France. Et je ne compte donc pas m’arrêter en si bon chemin. Grâce à la digitalisation de ma marque, j’envisage même de traverser les frontières ! » déclare Coralie, créatrice de bijoux.

Si certaines entreprises se sont digitalisées pour faire face à la fermeture de leur magasin, d’autres l’ont fait dans un objectif d’exportation de leurs produits. Quelle que soit la raison de la digitalisation, un accompagnement par des partenaires reconnus pour leur expertise est un vrai atout. Il permet en effet de mieux comprendre les évolutions des comportements des consommateurs et donc de mieux y répondre.

 

 

 

[1] Etude Opinionway, 18 juin 2020 « Le tracking quotidien des opinions et nouveaux comportements post confinement »

[2] Etude « GWI Coronavirus Findings », avril 2020

Digital commerce